entretenir-cabane-jardin

Entretenir sa cabane de jardin

Voici un tour d’horizon des tâches d’entretien d’une cabane de jardin. Avant de procéder à l’application de peinture, vernis ou lasure, la cabane doit être nettoyée, poncée et traitée. Ces travaux d’entretien assurent la pérennité et durée de vie d’une cabane de jardin. Vous pourrez utiliser votre cabane en toute quiétude pour entreposer votre mobilier extérieur et autres outils et équipements.

Les techniques d’entretien diffèrent selon les matériaux de cabanes

Entretien cabane de jardin en fer

Une cabane en fer, aluminium, ou inox acier galvanisé non entretenu réagit aux agents atmosphériques et son aspect esthétique risque de se dégrader rapidement. La structure sera compromise par la rouille. Un nettoyage régulier s’avère plus économique que d’avoir à repeindre avec une peinture spécial fer.

  • Lors du nettoyage, évitez de rincer à grande eau pour ne pas fragiliser la peinture protectrice spéciale fer.
  • Utilisez une éponge non abrasive, ou à la limite, une brosse à poils durs, et un seau rempli d’eau et de savon de Marseille. Essorez avec l’éponge.
  • Portez des gants pour gratter les traces de rouille avec une brosse métallique. Poncez doucement.
  • La technique d’entretien est identique à celle du mobilier extérieur en fer. Appliquez une sous-couche de peinture de protection spécial métal.
  • Terminez avec l’application de 2 couches de peinture contenant de l’additif antirouille. Portez un masque de protection pour vous protéger des composés organiques volatiles.

Entretien cabane de jardin en matériaux composites

Ce matériau imputrescible est facilement nettoyable. Mais cela a tendance à ternir, après une exposition prolongée aux rayons UV.
  • Nettoyer avec une éponge / eau savonneuse, ou encore un jet d’eau à basse pression.
  • Suivez les consignes du fabricant, en ce qui concerne un nettoyant spécial composite, dont certains redonnent de l’éclat et ravivent la couleur.
  • Rincer à l’eau claire.

Entretien cabane de jardin en bois

Ce type de matériau exige un entretien soutenu, car le bois est sujet aux rayons UV de même qu’à l’eau. Le bois demeure également fragile face aux insectes xylophages.

Le bois est rarement brut et a reçu au minimum un traitement comme une peinture, vernis ou lasure, traitement contre les insectes nuisibles et intempéries. Toutefois ces protections ne durent pas et l’entretien s’avère rapidement requis.

  • Dépendamment de la protection dont dispose le bois, le nettoyage s’effectue avec une brosse en nylon, quand il s’agit d’une lasure.
  • La peinture bois se nettoie facilement avec une éponge, chiffon et un seau d’eau savonneuse. S’il y a des taches, utilisez un tampon abrasif avec précaution pour ne pas rayer ni ternir la peinture.
  • Un dégraissant élimine les couches de protection et nettoie le bois en profondeur. Un décapant est utilisé en pré-application d’une couche protectrice de vernis ou de peinture.
  • L’eau chaude combinée au savon noir ont pour effet de favoriser l’éclat de bois non peint.
  • Appliquez un traitement insectifuge et fongique contre les insectes et les champignons. Cela s’avère nécessaire pour protéger le bois.
  • Appliquez ensuite un vernis ou peinture. Les lasures colorent le bois et proposent un traitement insectifuge et fongique.
  • Le dégriseur est préconisé pour que le bois retrouve sa teinte d’origine. Munissez-vous d’un masque de protection.
  • Un saturateur consiste en un produit de finition. Cela s’applique en dernier.
  • La peinture est filmogène, et est offerte en un vaste choix de couleurs. Cela requiert moins d’entretien sur le mobilier exterieur ou une cabane, comparativement à la lasure (que l’on doit repasser tous les 2-8 ans, dépendamment de la qualité).

Mentions légales